disparue

LA DISPARUE DU PERE LACHAISE de Claude IZNER - 2007 - Editions 10/18 - 302 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Paris, 1890. Quelle n'est pas la surprise de Victor Legris de voir débarquer Denise Le Louarn, la gouvernante de son ancienne maîtresse, Odette de Valois, dans sa librairie de la rue des Saints-Pères. La jeune femme est visiblement bouleversée. Elle lui apprend qu'Odette, devenue depuis peu adepte de ce spiritisme tant en vogue, a disparu à la suite d'un étrange rendez-vous au cimetière du Père-Lachaise. D'abord sceptique, Victor ne peut s'empêcher de s'interroger et le voilà donc lancé sur la piste de son ancienne maîtresse...
A sa suite, on découvre ce Paris où l'on entendait encore le bruit des sabots sur les pavés de bois et les cris des petits métiers, où les hommes portaient le haut-de-forme, les femmes le corset et où les mystères naissaient à chaque coin de rue...

**********************************

Les premières phrases

"Ils avaient enfin atteint Las Juntas après une descente épuisante à travers la forêt saturée d'humidité. Un homme barbu ouvrait la marche. Derrière lui deux porteurs indiens transportaient un quatrième homme inconscient dans un hamac, suspendu à une perche posée sur leurs épaules."

****************************

Second volet des enquêtes de Victor Legris libraire et détective amateur, La disparue du Père -Lachaise commence à peine un an après l'affaire des "piqûres d'abeilles" qui se déroulait lors de l'Exposition universelle (voir Mystère rue des Saints-Pères).Cette fois ci, le libraire ne peut s'empêcher de se lancer dans une nouvelle enquête car elle le concerne directement. En effet, son ancienne maîtresse, Odette de Valois, a disparu. C'est Denise, la gouvernante de celle-ci qui alerte Victor. Elle est terrifiée. Alors qu'elle l'accompagnait au cimetière du Père Lachaise pour un mystérieux rendez-vous, sa maîtresse s'est littéralement volatilisée. Ce qui inquiète particulièrement Denise, c'est qu'Odette fréquentait le monde du spiritisme depuis le décès de son mari en Amérique du Sud. Victor lui promet de tirer tout cela au clair, persuadé qu'elle a décidé de quitter Paris sur un coup de tête. Mais bientôt l'affaire se corse : Denise disparaît à son tour.

Comme dans le premier opus de cette série, l'auteur nous entraîne dans le Paris de la fin du 20ème siècle. Cette fois-ci nous suivons les différents personnages, du cimetière du Père-Lachaise aux ruines du chantier de la Cour des Comptes - qui deviendra le Musée d'Orsay - du quartier Latin aux quartiers plus populaires de la périphérie. Et même à la morgue où à cette époque, les cadavres étaient exposés aux yeux de tous. Elle était ouverte aussi bien aux badauds qu'aux familles qui recherchaient un de leur membres. Les gens y défilaient pour reconnaître et réclamer leurs morts. C'est l'époque de la construction du canal de Panama, des premiers téléphones et de la mode du spiritisme. Celle-ci a vu l'apparition de nombreux charlatans qui promettaient aux veuves éplorées de pouvoir communiquer avec leurs chers défunts. Et c'est cette ambiance mystérieuse qui va en particulier imprégner ce récit.

Les personnages dont nous avions fait la connaissance dans le premier volet sont approfondis : on découvre un peu plus Joseph, le commis de la librairie, toujours aussi observateur et  perspicace, et sa mère Mme Pignot. Tasha a quitté son emploi d'illustratrice au Passe Partout pour se consacrer complètement à son art. Quant à Kenji Mori, toujours aussi mystérieux, il ne fait que traverser cet épisode. On découvre plusieurs autres personnages comme le Père Moscou, ancien fossoyeur, grand admirateur de l'Empereur, mais dont l'alcool a quelque peu embrumé le cerveau.

Si j'avais bien aimé le premier tome, j'ai encore préféré celui-ci. L'intrigue n'y est certes pas vraiment complexe mais le contexte historique y est tellement bien rendu, les descriptions des lieux si évocatrices que je me suis sentie tout au long de ma lecture, plongée dans cette ambiance mystérieuse sur les pas de Victor Legris.

Le prochain tome : Le Carrefour des Ecrasés est dans ma PAL, je ne vais pas tarder à l'en sortir.

En Bref

Un policier passionnant, surtout par son côté historique et à cause du cadre et des personnages. A ne pas manquer si comme moi vous aimez cette période de l'Histoire.

stars-10stars-7

 Challenge ABC 2016 : lettre I

 abc2016

Challenge Petit Bac 2016 : Lieu

 107416690