DAME

LA DAME DE PIERRE de Xavier-Marie BONNOT - 2015 - Editions BELFOND - 442 Pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Pierre Verdier a été un des alpinistes les plus brillants de sa génération mais un drame entouré de mystère a brisé sa carrière. Depuis, il vit reclus et amer dans la ferme familiale, au pied d'une montagne mythique.
Sa soeur Claire est une scientifique de haute volée, installée à Paris, où elle mène une existence cachée. Dans la famille Verdier, les non-dits ont force de vie.
Une fois par an, à la Toussaint, Claire rejoint son village natal pour fêter les morts et voir son frère, Pierre. Cette année-là, la neige est arrivée tôt. La nuit, seule dans ce qui fut sa chambre de jeune fille, Claire fait de terribles cauchemars. Elle voit la mort sanglante d'une certaine Vicky...
Qui est Vicky ? Un personnage fantasmé ? Un double cauchemardesque ? Le secret le mieux gardé de Claire ?
Vicky n'existe pour personne et Pierre va devenir un assassin aux yeux de tous. Mais nul n'est à l'abri de ses secrets...

*************************************

Les premières phrases

Un bouquet tout simple était posé sur le cercueil. Des fleurs de myrte, blanches et pures, que le vent des hautes terres faisait frémir.

Le soleil passa le col des Hirondelles et  baigna la vallée. Au-dessus du village de Saint-Vincent, l'aiguille Sans-Nom  semblait plus haute que d'ordinaire, fantastique. En automne, les montagnes paraissaient se retirer dans leurs mystères d'altitude.

*********************************

A Saint Vincent, un petit village des Alpes proche de Grenoble, la vie semble s'être arrêtée. Le village se meurt, déserté peu à peu par ses habitants. N'y restent que quelques personnes âgées qui y survivent et Pierre Verdier, un ancien alpiniste chevronné et guide de montagne. Après la mort de ses parents et un événement tragique qui le hante encore, il a repris la ferme familiale et élève maintenant un troupeau de moutons. Pierre vit seul. Ses parents sont morts tous les deux. Sa soeur Claire, une scientifique, vit à Paris et ne revient dans son village natal qu'une ou deux fois par an. Justement, elle a l'habitude de venir passer quelques jours à Saint Vincent à l'occasion de la Toussaint. Pierre est heureux de la revoir. Bien qu'il ne connaisse rien de sa vie à Paris et qu'ils ne se parlent pas beaucoup, ils ont toujours été très proches. Cette fois-ci, il la trouve changée. Elle a un comportement bizarre et fait d'horribles cauchemars dans lesquels elle voit mourir une jeune femme, Vicky. Pierre est inquiet : dans la famille Verdier, il y a une lourde hérédité : sa grand-mère et la mère de celle-ci sont mortes démentes. Il décide d'aller consulter le médecin du village, un ami. Mais quand il revient à la ferme, Claire a disparu.

Dès les premières lignes, l'auteur nous plonge dans l'ambiance : un hameau perdu dans la montagne, replié sur lui-même, presque coupé du reste du monde, les brumes qui s'attardent au-dessus de la vallée, le silence, l'isolement, et un mystérieux individu qui erre autour des maisons et disparaît comme il est arrivé. Dans ces villages où tous les habitants font plus ou moins partie de la même famille au fur et à mesure des mariages consanguins, on parle peu. Les secrets enfouis au fil des générations vont refaire surface peu à peu et nourrir l'atmosphère oppressante qui entoure la disparition de Claire.

Une autre qualité de ce roman c'est la finesse avec laquelle sont dépeints les personnages. Pierre un homme brisé a du mal a se remettre du terrible accident de montagne dont il se sent responsable. C'est un vrai colosse, mais la montagne l'a détruit  intérieurement. Claire et Vicky, deux jeunes femmes victimes de l'intolérance, prisonnières des non-dits et des convenances. Jusqu'à Albert et Suzanne les voisins de Pierre, farouches et taciturnes, chez qui le temps semble s'être arrêté. La montagne, sauvage et majestueuse, est aussi un personnage à part entière dans ce récit. Les paysages du massif des Ecrins sont magnifiquement décrits.

C'est le premier roman que je lis de cet auteur et je n'ai vraiment pas été déçue. J'ai tout aimé dans ce récit : l'intrigue, le suspense, le cadre, les personnages, le style simple mais rythmé. Sans oublier les thèmes qui y sont évoqués : l'intolérance et le manque de communication. J'y ai quand même trouvé un petit bémol : beaucoup de longueurs dans la dernière partie du roman où un personnage nous livre ses souvenirs alors qu'il est dans une situation critique, et où forcément on a hâte de savoir très vite comment tout cela va se terminer.

En bref

Un très bon roman, à la fois thriller et polar. Une histoire sombre et triste. J'ai beaucoup aimé.

Un grand merci aux Editions BELFOND

stars-10stars-8