briseur

LE BRISEUR D'AMES de Sebastian FITZEK - Traduction de Penny LEWIS - 2013 - Edition LE LIVRE DE POCHE - 312 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, mais prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience… D’où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d’âmes.
Caspar, un amnésique d’une quarantaine d’années interné dans une clinique psychiatrique de luxe, n’aurait jamais imaginé croiser le chemin de ce psychopathe. Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu’au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde… avec le briseur d’âmes. Et, cette fois, il tue !

**********************************

Les premiers mots

Elle n'était pas nue, cette fois-ci, ni attachée au vieux fauteuil de gynécologie. Le psychopathe qui la séquestrait fouillait parmi des instruments disposés sur une table d'appoint rouillée.

******************************

Un professeur d'université propose un test à ses étudiants : ils doivent lire d'une traite un rapport médical, retrouvé chez un psychiatre maintenant décédé, et relatant des faits qui se sont déroulés il y a plusieurs années. Pour cela ils doivent accepter de ne pas quitter la pièce tant que leur lecture ne sera pas achevée. Deux seulement acceptent et se lancent dans l'expérience, non sans crainte de ce qu'ils vont découvrir........

Plusieurs dizaines d'années plus tôt un psychopathe, le Briseur d'âmes sévit à Berlin. Il enlève des femmes et quand il les relâche, elles sont vivantes mais définitivement brisées, sans espoir d'amélioration. Du reste, certaines meurent peu après. Alors que tout le monde commente le cas de la dernière victime, retrouvée comme les autres avec dans la main un petit papier comportant une sorte de devinette, une clinique proche de la ville recueille un homme amnésique, errant dans la neige. Il ne se rappelle même pas de son nom, le personnel médical le surnommera Caspar. Peu après, la veille de Noël, une tempête de neige se déchaîne, isolant la clinique du reste du monde et livrant ses occupants à La Peur.

Après Thérapie et Tu ne te souviendras pas du même auteur, que j'avais lus précédemment et qui ne m'avaient pas vraiment emballée, j'ai voulu récidiver avec Le Briseur d'âmes et bien mal m'en a pris.............

Le récit est pourtant assez bien construit : on fait le va et vient entre "Avant La Peur" qui relate l'histoire se déroulant dans la clinique et "Après la Peur" lorsque les deux étudiants se penchent sur le rapport médical, sous la surveillance de leur professeur. L'idée du psychopathe : "Briseur d'âmes", ainsi que celle des devinettes trouvées dans les mains des victimes est assez originale, tous les ingrédients sont là pour faire un bon thriller, mais j'ai trouvé le résultat catastrophique. Le suspense n'est absolument pas maitrisé. Bien qu'il se passe quelque chose à tout moment, je n'ai absolument pas accroché : je me suis même ennuyée. Les personnages enfermés dans la clinique s'agitent de manière hystérique, courrent dans tous les sens, s'agressent entre eux, se frappent, se plantent des seringues dans les bras les uns des autres. Je comprend bien qu'ils sont stressés et angoissés, mais quand même.......Tout est compliqué, il y a beaucoup d'invraissemblances et le résultat, c'est qu'on n'y croit pas un seul instant et qu'on n'a qu'une envie c'est que cela se termine pour qu'on sache enfin le pourquoi du comment. Et même là , j'ai été déçue....

En bref

Grosse déception pour moi avec ce thriller, je n'ai jamais accroché à l'intrigue. Mais je comprends que beaucoup de lecteurs l'aient aimé à cause de son originalité.

stars-6stars-3-0stars-2-0