PAOLA

L'AFFAIRE PAOLA de Donna LEON - Traduction (de l'anglais) de William OLIVIER - 2002 - Editions CALMANN-LEVY - 282 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Le commissaire Guido Brunetti est sur la sellette : sa propre femme, Paola, est arrêtée après avoir démoli la vitrine d'une agence de voyages qu'elle suspecte de promouvoir le tourisme sexuel. Brunetti est temporairement démis de ses fonctions. Mais l'affaire se corse avec l'assassinat du propriétaire de l'agence. Pour tout indice, on retrouve à côté du corps une lettre accusant le définit d'être un « pornographe ».
L'enquête s'annonce délicate, pour la carrière comme pour la vie privée de Guido Brunetti...

*********************************

Les premiers mots

La femme s'engagea  d'un pas tranquille sur la place déserte. A sa gauche, les vitrines d'une banque, vides derrière leur grille, dormaient de ce sommeil bien protégé caractéristiques des petites heures du matin.

***********************************

Paola Brunetti, l'épouse du commissaire est révoltée de savoir que certaines Agences organisent des voyages à caractère sexuel, en Thaïlande ou dans d'autres pays, et cela en toute légalité. Justement, une de ces Agences se trouve non loin de chez elle. Et quand le commissaire Brunetti est appelé en pleine nuit, qu'on lui demande de se rendre en urgence au commissariat  au sujet de sa femme, il comprend qu'elle a fini par passer à l'acte. Bien qu'il risque sa carrière, il ne peut la désavouer complètement. Le commissaire Brunetti a l'esprit large, il comprend le ressenti de son épouse, mais il ne peut quand même pas cautionner son geste. Quand il est démis provisoirement de ses fonctions, il en profite pour se plonger dans la lecture d'auteurs classiques qu'il rêvait de lire depuis longtemps. Mais sa retraite ne va pas durer, le propriétaire de l'Agence est retrouvé mort chez lui, à ses côtés une lettre l'accusant de pornographie. Paola aurait-elle décidé de passer à la vitesse supérieure ? Aurait-elle fait des émules ? L'enquête est confiée au commissaire Brunetti.

C'est le premier livre que je lis de Donna Leon, mais j'avais déjà beaucoup entendu parler de cette auteure. Je n'ai donc pas été surprise de ne pas trouver là un roman plein de suspense et de rebondissements. Le récit commence tranquillement et finit sur le même rythme. L'intrigue n'est pas compliquée ni très originale, mais l'enquête est bien menée. Les personnages sont bien décrits : Paola et Brunetti bien sûr, mais aussi Vianello son adjoint, Orazio son beau-père, Elettra la secrétaire....ce qui nous les rends attachants. J'ai trouvé que l'intérêt du récit reposait plus sur la description de Venise, ses habitants, sa gastronomie ainsi que celle du couple de Paola et du commissaire que sur l'enquête policière.

En bref

Une lecture agréable ; j'ai passé un bon moment. A déconseiller aux lecteurs qui cherchent de l'action et de l'adrénaline.

stars-10stars-3

Cette lecture entre dans la cadre du challenge :

Petit Bac 2015 : Prénom 4

petit bac