chien

NOM D'UN CHIEN d'André ALEXIS - Traduction de Santiago ARTOZQUI - 2016 - Editions DENOEL - 251 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Tout commence par un pari alcoolisé entre Hermès et Apollon : si les animaux avaient l’intelligence humaine, seraient-ils aussi malheureux que les hommes? Les deux dieux décident alors d’accorder conscience et langage à un groupe de chiens passant la nuit dans une clinique vétérinaire de Toronto. Tout à coup capable d’élaborer des raisonnements plus complexes, la meute se divise : d’un côté les chiens qui refusent de se soumettre à ce nouveau mode de pensée, de l’autre les canidés progressistes qui y adhèrent sans condition. Depuis l’Olympe, les dieux les observent, témoins de leurs tâtonnements dans ce nouveau monde qui s’offre à eux. Car, si Hermès veut l’emporter, au moins un des chiens doit être heureux à la fin de sa vie.
Alexis André nous offre une réflexion douce-amère sur les beautés et les dangers qu’implique la conscience de soi. Nom d’un chien, oscillant entre rêverie et désillusion, à la fois hilarant et dérangeant, remet au goût du jour la satire animale dans la droite lignée d’Orwell et Kipling, le mordant en plus.

*****************************

Les premières phrases

"Un soir à Toronto, les dieux Apollon et Hermès se trouvaient à la Wheat Sheaf Tavern. Apollon s'était laissé pousser la barbe jusqu'à la clavicule. Hermès, plus soucieux de son apparence était rasé de près, mais ses vêtements étaient incontestablement terrestres : jean noir, veste noire en cuir, chemise bleue."

*****************************

Pourquoi Les humains sont ils à ce point malheureux ? Ils ont pourtant tout pour ne pas l'être. C'est la question qu'Apollon et Hermès se posent lors d'une de leur nombreuses visites sur Terre. Cela fait quelques temps qu'ils observent les Hommes et même qu'ils ont l'occasion de les fréquenter. Et ce soir là, alors qu'ils sont dans leur taverne préférée, ils se demandent si les chiens qui ne bénéficient pas d'intelligence -du moins au sens où on l'entend pour un animal- ni de conscience, ni de libre arbitre, seraient différents si ils en étaient dotés. Ni une, ni deux, les deux dieux un peu éméchés s'empressent de parier. Apollon pense qu'il n' y aurait pas de différence, Hermès est de l'avis contraire. Il portent leur dévolu sur une clinique vétérinaire dans laquelle quinze chiens passent la nuit pour des raisons différentes et avec leur pouvoir divin leur octroient à tous la même intelligence qu'aux humains. Les chiens sont tirés de leur sommeil en ayant l'impression d'avoir rêvé et comprennent tout de suite comment ouvrir la porte de leurs cages. Seules leur taille ou leur condition physique en empêchent certains. Mais les grands aidant les petits et les plus faibles, tous sortent de la clinique et retrouvent la liberté.

Nous allons suivre douze de ces chiens qui vont se constituer en meute - ils ont reçu l'intelligence humaine, mais les dieux ne les ont privé ni de leur mémoire ni de leurs instincts canins. Ces douze chiens vont évoluer de manières différentes : certains vont être épouvantés par ce qui leur arrive, se rebeller, et vont tout faire pour échapper à ce cadeau empoisonné de peur de perdre leur statut de chien, de ne plus être ni vraiment un chien, ni vraiment autre chose. D'autres vont découvrir le langage, accepter leur changement de conscience et tenter tant bien que mal d'allier leur vie avec ces nouvelles expériences.

André Alexis brosse le portrait de ces chiens pas comme les autres avec beaucoup de finesse et de réalisme. Il y a Prince qui récite des poèmes, les jumeaux Frick et Frack impétueux et cruels, Benjy le traître, Majnoun le plus sage et le plus débrouillard, et tous les autres... Mais ce n'est pas tant des chiens dont il s'agit dans ce récit. Les humains - vus par leurs animaux de compagnie - ne sont pas épargnés. On ne peut s'empêcher de se poser des questions sur nous-mêmes qui détenons le langage, la fonction principale qui nous différencie des animaux, et sur notre intelligence. Nous avons tout pour communiquer et pourtant nous ne nous entendons pas et nos tentatives pour dominer nos semblables ne sont pas très différentes de celles employées par les chiens pour déterminer qui conduira la meute ! 

Nom d'un chien est une sorte de fable parfois gaie, parfois cruelle ou empreinte de tristesse, mais toujours écrite avec beaucoup de tendresse et de sensibilité. L'auteur aime les chiens et il le montre bien.

En bref

Je n'ai pas de chien mais j'ai un chat.....Je ne pense pas qu'il ait jamais rencontré Apollon et Hermès, il me l'aurait dit, mais depuis que j'ai lu Nom d'un chien, je ne le vois plus de la même manière.....

 

denoel

 

stars-10stars-7

Challenge Petit Bac 2016 : Animal

107416690

L'Auteur :

André Alexis (né le 15 Janvier 1957 à Port of Spain, Trinité et Tobago ) est un écrivain canadien qui a grandi à Ottawa et vit actuellement à Toronto.

Nom d'un Chien paru en 2015 sous le titre Fifteen Dogs a remporté les prix Scotia Banque Giller, et Roger's Writers' Trust Fiction.