double

DOUBLE JE de Sylvie GRANOTIER - 2002 -Editions ALBIN MICHEL - 245 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Sophie et Elisabeth, amies de vingt ans, ont tout partagé, amour, ambition, fringues et coups de blues. Elles ont tout partagé sauf la vérité. Aujourd'hui, l'une est femme de ministre, l'autre cadre d'une grande entreprise et leurs vies si emmêlées qu'il faudra un meurtre pour les dénouer. Mais pour identifier la victime et le bourreau, le vrai et le faux, il faudra un retour sur le passé.

*********************************

Les premières phrases

La tête d'Elisabeth sombra lentement, les yeux révulsés de panique, la bouche tordue ; hideux, son visage disparut. Son corps s'agita et je vacillai dans les bottes de Guillaume, cinq tailles trop grandes.

*****************************

DOUBLE JE : un roman  impossible à résumer si on ne veut pas prendre le risque de spoiler. Il vous faudra donc vous faire une idée avec les quelques lignes de la quatrième de couverture. Je n'avais jamais rien lu de cette auteure et le livre sommeillait dans ma PAL depuis tellement longtemps que je ne me rappelle même plus comment et pourquoi je l'avais acquis. Mais je ne regrette vraiment pas de l'en avoir extirpé......

Les premières pages intriguent. D'abord on assiste en direct au meurtre d'Elisabeth par son amie Sophie, sans qu'on en comprenne les raisons. On ne peut s'empêcher de penser : maintenant qu'on connaît l'assassin, est-ce que cela ne va pas nuire ou carrément supprimer le suspens ? Les chapitres se succèdent et on s'aperçoit vite que tous sont écrits à la première personne mais qu'un sur deux donne la parole à Elisabeth et le suivant à Sophie. Tandis que la meurtrière raconte les événements qui se sont déroulés après son geste, Sophie, elle, raconte tout ce qui s'est passé avant, en remontant dans le passé, jusqu'à son enfance et sa rencontre avec Elisabeth. Le passé et le présent s'intercalent et on peut ainsi mieux connaître ces deux femmes, découvrir leurs personnalités et reconstituer tout ce qui a pu les lier où les séparer. Ce n'est que dans les toutes dernières pages qu'au fil de leurs histoires, leurs destins se percutent et que tout s'éclaire pour le lecteur. Le suspens est resté entier jusqu'à la fin, très inattendue.

Sans violence, sans aucune scène d'action, dans un contexte politico-financier où les passions et les rancoeurs dressent les êtres les uns contre les autres, Sylvie GRANOTIER brouille les pistes et réussit à nous tenir en haleine du début à la fin. La construction originale du récit est pour beaucoup dans le maintien du suspens, mais l'auteure a su aussi dresser un portrait psychologique très réussi des protagonistes. Un livre qu'on a du mal à refermer avant de l'avoir terminé.

En Bref

Presque un coup de coeur. Une découverte que je compte bien approfondir avec les autres ouvrages de Sylvie GRANOTIER.

stars-10stars-6

 

Cette lecture entre dans le cadre du challenge PETIT BAC 2015 - Pronom personnel 2

petit bac