temps_sauvage

LES TEMPS SAUVAGES de Ian MANOOK - Editions ALBIN MICHEL - Février 2015 -523 pages

Présentation de l'éditeur

Afin d'échapper à un complot dont il est la cible, Yeruldelgger enquête sur la mort d'une prostituée et la disparition de son fils adoptif, tandis que ses équipiers cherchent à élucider deux morts très étranges. Leurs recherches les mènent aux confins de la Mongolie, de la Russie et de la Chine, ainsi qu'au Havre, où la découverte des cadavres de six jeunes garçons dans un container va donner à cette affaire une toute autre dimension.

***********************************

Ce roman est le deuxième de la série des enquêtes de l'inspecteur Yeruldelgger et le premier ouvrage que je lis de cet auteur. J'avais entendu et lu beaucoup de bien de Yeruldelgger et me faisais un plaisir d'en lire la suite. Et bien, malheureusement, je dois dire que j'ai été un peu déçue .......

Nous sommes en hiver, au coeur de la steppe mongole. L'adjointe de Yeruldelgger, l'inspecteur Oyun, appelée par un jeune militaire découvre un bien étrange spectacle : une sorte de pyramide de viande congelée : à la base un cheval, surmonté de son cavalier, et coiffant le tout, un yack......Yeruldelgger, lui,  est appelé par le conservateur d'un petit musée perdu au milieu de nulle part : celui-ci a aperçu à l'aide de ses jumelles un cadavre coincé dans la roche. Les enquêtes ont à peine commencé qu'une amie de Yeruldelgger est retrouvée la gorge tranchée et que son jeune fils a disparu. Tous ces cadavres vont mener le policier jusqu'en France, dans le port du Havre, en traversant l'immensité gelée de la Mongolie, en passant par la Sibérie.

Pas de temps morts dans ce récit. Dès le début les cadavres se succèdent, les affaires s'imbriquent les unes dans les autres, les scènes de crimes se multiplient. C'est justement ce qui m'a déplu dans ce roman : tout m'a paru compliqué dès le début : trop de morts dès les premières pages, apparemment sans relation les unes avec les autres ; trop de personnages : des nomades, un arménien féru de littérature française, les services secrets, les forces spéciales, les moines de Shaolin, un ermite, une meute de loups, des yacks et des cadavres qui tombent du ciel, et j'en passe......Ce qui fait que j'ai carrément décroché de l'histoire avant les deux cents premières pages. Pourtant l'auteur sait à merveille décrire les personnages et leur environnement. Je pense que c'est cela qui m'a empêchée d'abandonner ma lecture. J'ai vraiment pris du plaisir à suivre l'inspecteur Yeruldelgger entre les yourtes d'Oulan Bator, à travers la steppe glacée ou les forêts enneigées de la Mongolie, à l'accompagner dans la ville sibérienne de Krasnokamensk empoisonnée par les radiations atomiques. Il nous fait aussi profiter de la gastronomie locale ; bref c'est un véritable voyage qu'il nous offre sur fond d'enquêtes et de poursuites effrénées. J'ai trouvé aussi que la plupart des personnages (dont Yeruldelgger et Oyun) , même s'il étaient intéressants, manquaient d'humanité ; ils me sont apparus un peu comme des supers héros, se sortant toujours sains et saufs des pires situations. L'humour, souvent totalement décalé, n'est pas non plus absent de ce récit, certains dialogues semblent sortis tout droit d'un film d'Audiard.

Merci beaucoup à BABELIO et aux Editions ALBIN MICHEL

En bref

Une petite déception que les magnifiques paysages de Mongolie et le personnage un peu déjanté de Yeruldelgger n'ont pas suffi a atténuer.

Note : 6/10

Les premières phrases: " Engoncée dans sa parka polaire, l'inspecteur Oyun essayait de comprendre l'empilement des choses. Elle s'était accroupie dans la neige qui crissait et s'était penchée pour mieux voir. Le froid lui taillaidait les pupilles et l'air glacé lui griffait les sinus à chaque respiration"

Cette lecture entre dans le cadre du Challenge PETIT BAC 2015

Catégorie : MUSIQUE

petit bac