incli

L'INCLINAISON de Christopher PRIEST - Traduction de Jacques COLLIN - 2016 - Editions DENOEL - 400 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Compositeur de musique renommé, Alesandro Sussken est né dans un pays en guerre, clos, dirigé par une impitoyable junte militaire. Parti au front, son frère Jacj n'est jamais revenu. Un jour, on propose à Alesandro une tournée de neuf semaines dans certaines îles de l'Archipel du Rêve, dont la volcanique Temmil, sur laquelle vit And Ante, un guitariste de rock qu'Alesandro considère comme un plagiaire éhonté. Cette tournée, aux distorsions temporelles incompréhensibles, va changer la vie d'Alesandro d'une façon inattendue. Il va tout perdre : sa femme, ses parents, sa liberté. Pour comprendre sa descente aux enfers, il n'aura pas d'autre solution que de retourner dans cet Archipel du Rêve, aussi séduisant que dangereux... Avec ce langoureux roman sur le thème du double et la nature graduelle du temps, Christopher Priest prouve une fois de plus sa maestria littéraire.

******************************

Les première lignes

Je grandis dans un monde de musique, en temps de guerre. Celle-ci interférait avec celui-là. Après que je fus devenu adulte et compositeur, nombre de mes créations furent volées, copiées ou plagiées.

*************************

Alessandro Sussken a toujours connu la guerre. Celle-ci a commencé quelques années avant sa naissance et semblait ne jamais devoir finir. Son pays, la République de Glaund dirigée par une junte militaire s'affrontait avec son voisin le Faierland. A part ces deux pays, personne ne parlait jamais du reste du monde. Il n'existait aucunes photos, aucune carte d'autres continents et il était pratiquement impossible de quitter le Glaund. Pourtant, de la fenêtre du grenier de sa maison, Alessandro voyait deux îles perdues dans la brume. Alessandro est un musicien particulièrement doué depuis la petite enfance et quand il a vraiment commencé à composer, ce sont ces deux îles qui inspiraient sa composition. A force de recherches, il va apprendre qu'elles ne sont pas seules mais qu'elles appartiennent à un Archipel : l'Archipel du Rêve. De manière providentielle, il va être invité avec d'autres musiciens à faire une tournée dans ces îles. L'occasion est trop belle à la fois de faire de nouvelles découvertes, mais aussi de peut-être pouvoir rencontrer And Ante l'homme qui a plagié certaines de ses compositions, et aussi de savoir ce qui est arrivé à son frère Jacj parti à l'armée depuis de nombreuses années et dont personne n'a jamais eu aucune nouvelles. Mais ce voyage va complètement bouleverser sa vie...

Car sur ces îles, à l'écart de la guerre, le temps ne s'écoule pas de la même manière. En passant de l'une à l'autre, toujours en bateau, le voyageur en subit les conséquences et gagne ou perd des minutes ou même des heures par rapport au temps qui s'écoule sur le continent. A chaque escale il doit avoir recours à un Adepte pour récupérer ou supprimer cet écart.  En cas d'absence de régularisation, il risque d'arriver à destination avant même d'avoir quitté son point de départ, ou alors après une traversée de quelques heures avoir perdu plusieurs années de sa vie.

 Il va lui falloir accepter de tout perdre : ses amis, sa fiancée, ses parents et même une partie de sa musique, sans aucune explication, de se retrouver seul, plongé dans un univers qui lui parait complètement incohérent pour enfin avancer et finalement se trouver lui-même au bout du voyage. Il avait entrepris ce périple avec des idées bien précises : retrouver la piste de son frère Jacj et le plagiaire de ses oeuvres, sans doute aussi comprendre pourquoi ces îles inspiraient autant sa musique. Mais au bout de ce voyage, s'il a obtenu des réponse à ses questions, finalement elles n'ont plus beaucoup d'importance. Tout ce qu'il a découvert lors de ce périple va lui permettre de comprendre qui il est réellement et de se libérer des chaînes qui l'empêchaient de vivre vraiment.

Outre celui du voyage - extérieur comme intérieur -le récit aborde aussi les thèmes de la guerre, de la liberté individuelle et du processus de la création musicale. J'ai tout de suite accroché à ce roman original au style simple et fluide. Dès la magnifique couverture d'Adrien Police et jusqu'à la dernière page j'ai voyagé comme dans un rêve au rythme de la musique des îles et de celle d'Alessandro. J'ai adoré l'univers de Christopher PRIEST,  irrationnel, mais fascinant.

stars-10stars-9

denoel