visa

VISA POUR SHANGAI de QIU Xiaolong - Traduction de Aline SAINTON - 2003 - Editions POINTS 2004

Ce qu'en dit l'éditeur

Il y a ceux qui veulent rejoindre les États-Unis coûte que coûte, parfois même au prix de leur vie. Et ceux qui veulent parcourir le chemin inverse pour démanteler les réseaux, qui jettent sur les côtes des cargos chargés d'hommes. Mais il ne suffit pas d'aller à Shanghaï pour contrer les puissantes triades. Car la donne est embrouillée, comme le sont les relations internationales. Washington doit ramener la femme d'un passeur chinois, condition exigée par ce dernier pour qu'il témoigne dans un procès contre l'immigration clandestine. Pékin veut sauver la face et le camarade inspecteur Chen, appelé à l'aide par le Parti, doit servir d'interprète et de guide a Catherine Rohn, l'inspectrice américaine envoyée sur place. Mais voilà, la femme du passeur disparaît, et Chen n'entend pas non plus lâcher une affaire en cours pour les beaux yeux du FBI..

*******************************

Les premières phrases

Une fois de plus, Chen, inspecteur principal de la police criminelle de Shangai, reprenait, dans la brume du petit matin, la direction du parc du Bund.

A l'extrémité nord, son entrée principale faisait face à l'Hôtel de la Paix, tandis que l'autre entrée débouchait sur le pont du Waibai, dont le nom, inchangé depuis l'époque coloniale, signifiait littéralement Pont-pour-que-les-Blancs-traversent.

*************************

Cette fois ci, alors qu'il est prêt à démarrer une enquête sur un crime, l'inspecteur Chen se voit attribuer une nouvelle mission. Il doit accompagner, distraire et donner la meilleure vision possible de la Chine à une enquêtrice américaine. Catherine Rohn est chargée de retrouver Wen, l'épouse d'un immigré clandestin afin de la ramener aux USA. Le mari de Wen, arrêté et inculpé dans une affaire d'immigration clandestine, refuse de témoigner tant que son épouse, enceinte, ne l'aura pas rejoint. Abandonnant à regret son enquête sur le cadavre retrouvé dans le parc du Bund, et à contre coeur, Chen va donc faire de son mieux pour aider l'inspectrice Rohn à remplir sa mission. Mais il va vite s'apercevoir qu'on leur met des bâtons dans les roues, et qu'il ne s'agit probablement pas uniquement des triades. Il semblerait bien que certains n'ont pas du tout envie que l'affaire avance...Pourtant les bonnes relations Chine-USA dépendent étroitement des résultats de cette mission.

Deuxième volet des enquêtes de l'inspecteur Chen, après Mort d'une Héroïne rouge, Visa pour Shanghai aborde de nouveau les questions importantes de la Chine contemporaines : les triades, l'immigration massive vers les Etats Unis, la régulation des naissances, la crise du logement. C'est un véritable voyage que nous entreprenons avec Chen et Catherine Rohn dans Shanghaï, ses environs et aussi dans la province du Fujian. En même temps qu'à l'enquêtrice américaine, Chen nous fait découvrir la gastronomie chinoise, la poésie dont il est féru, mais aussi un côté plus sombre de la Chine : les différentes triades aux noms imagés telles "les bambous verts" ou "les haches volantes" et leurs coutumes. Il nous en apprend beaucoup sur la politique du moment, sur la révolution culturelle, la rééducation des jeunes instruits et tout simplement sur la vie quotidienne des chinois. Comme dans Mort d'une héroïne chinoise, l'enquête est bien présente, mais complètement intégrée dans la description de la vie chinoise.

En Bref

Je ne me lasse pas des enquêtes de l'inspecteur Chen, de son goût pour les bons repas et de son amour pour la poésie. Un roman policier à déguster peut être plus pour le voyage en Chine que pour l'intrigue proprement dite.

stars-10stars-5

Challenge ABC2016 : Lettre Q

abc2016