EN QUELQUES MOTS

Etant donné que je n'ai pas le temps de chroniquer toutes mes lectures, j'ai décidé de consacrer quand même quelques mots à celles qui jusque là étaient simplement mentionnées dans mes bilans mensuels afin d'en garder une trace. C'est pourquoi j'ai créé cette rubrique....

==================

 

158341                 

ULTIME TEMOIN de Jilliane HOFFMAN - Traduction de Jean ESCH - 2006 - Editions FRANCE LOISIRS - 478 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Des flics en patrouille sont traqués, puis sauvagement assassinés. Pour Dominique Falconetti, l’agent spécial chargé de l’enquête, les indices semblent établir un lien avec le milieu de la drogue : toutes les victimes étaient mêlées à des activités illicites. Mais C.J. Townsend, la procureure de Miami, a une tout autre explication. Seulement, elle ne peut rien dire sans courir le risque de remettre un fou en liberté…

Les premières phrases                                            

Les lourdes portes en bois de la salle de tribunal s'ouvrirent et l'un des battants cogna contre le dossier de la chaise sur laquelle le surveillant de prison jouait avec le bouton-pression de son coupe-vent vert. L'inspecteur entra dans la salle et remonta lentement l'allée centrale ; ses chaussures cirées produisaient un bruit sourd sur la moquette beige élimée.

Un bon polar américain sans temps morts. L'intrigue est bien construite. Bon point : je n'ai pas découvert qui était le coupable avant la fin.

Note : 7.5/10

*************************

couv39659249    

RUTLAND PLACE d'Anne PERRY - Traduction de Anne Marie CARRIERE -  1998 - Editions 10/18 - 315 pages

" Anne Perry prend un formidable plaisir (et nous aussi) à imaginer des enquêtes policières à la fin du siècle dernier dans une Angleterre victorienne.
Elle en profite pour faire, sans avoir l'air d'y toucher, une enquête sociologique, une revue de mode (chaque robe est décrite avec minutie) et une critique redoutable de cette société enfermée dans ses principes, ses traditions, ses habitudes. L'auteur évoque aussi parfois les bas-fonds à la Dickens. Et le tout fait des polars haletants, amusants, excitants. Même quand on n'aime pas d'habitude la littérature policière.
" Marie-Françoise Leclerc, Marie-France.

Les premières phrases

Charlotte Pitt dévisagea avec surprise le garçon de courses et lui prit la lettre des mains. Les yeux ronds et vifs du jeune homme lui rendirent son regard. "Pourvu qu'il n'attende pas un pourboire", songea-t-elle. Leur récent emménagement    
                                     dans  cette nouvelle maison, plus spacieuse et plus aérée que la précédente, avec sa chambre d'amis et son minuscule
                                     jardin, avait mobilisé toutes leurs économies.

Cinquième volet des enquêtes de Thomas et Charlotte Pitt, Rutland Place met la famille Ellison au coeur d'une affaire de vols. La mère de Charlotte a quelques petits secrets et tremble de les voir dévoilés. L'enquête en sera encore plus délicate pour Charlotte et sa soeur Emily.

Anne Perry excelle vraiment dans ses descriptions de la bonne société londonnienne du 19ème siècle. Je me régale à chaque lecture de ses ouvrages.

Note : 7/10

**********************

couv24388419

L'OISEAU DE MAUVAIS AUGURE de Camilla LÄCKBERG - Traduction de Lena GRUMBACH et Catherine MARCUS - 2014 - Editions ACTES SUD - 365 pages.

L'inspecteur Patrik Hedström est sur les dents. Il voudrait participer davantage aux préparatifs de son mariage avec Erica Falck, mais il n'a pas une minute à lui. La ville de Tanumshede s'apprête en effet à accueillir une émission de téléréalité et ses particiapants avides de célébrité, aussi tout le commissariat est mobilisé pour éviter les débordements de ces jeunes incontrôlables. Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop. D'autant qu'une femme vient d'être retrouvée morte au volant de sa voiture, avec une alcoolémie hors du commun. La scène du carnage rappelle à Patrik un accident similaire intervenu des années auparavant. Tragique redite d'un fait divers banal ou macabre mise en scène ? Un sombre pressentiment s'empare d' l'inspecteur. Très vite, alors que tout le pays a les yeux braqués sur la petite ville, la situation s'emballe. L'émission de téléréalité dérape. Les cadavres se multiplient. Un sinistre schéma émerge...

Les premières phrases

"Il se souvenait surtout de son parfum. Celui qu'elle rangeait sur l'étagère de la salle de bains. Le flacon mauve scintillant à l'odeur lourde et sucrée. Adulte, il était un jour entré dans une parfumerie pour le retrouver et avait souri en découvrant le nom : Poison."

Encore une série policière que je suis et que j'aime bien. L'Oiseau de mauvais Augure est le quatrième tome des enquêtes de Patrick Hedström, mais ce n'est pas celui qe j'ai préféré. On continue à suivre la vie de l'inspecteur et de sa femme Erika. Anna, la soeur de cette dernière s'est installée chez eux avec ses enfants après la mort de son mari. De son côté, Hedström enquête parallèlement sur des meurtres qui ne paraissent avoir aucun liens entre eux et sur celui d'une participante à un jeu de téléréalité.

J'ai moins aimé ce volet que les précédents, il m'a paru plus embrouillé, il m'a moins accroché que les autres.

Note : 6.5/10

*****************************