sang

LE SANG VERSE d'Asa LARSSON - Traduction de Caroline BERG - 2014 - Editions LE LIVRE DE POCHE 2016 - 504 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

À 145 kilomètres du cercle polaire, dans l’atmosphère crépusculaire du Grand Nord, un petit village aux environs de Kiruna, ville natale de l’avocate fiscaliste Rebecka Martinsson, est sous le choc : le pasteur de la paroisse – une femme – vient d’être assassiné : son corps a été sauvagement mutilé et pendu à l’orgue de son église. Après un long congé maladie, Rebecka, en mission là-bas pour son cabinet d’avocats, remonte la piste de cette affaire qui réveille le souvenir traumatisant d’un autre meurtre, celui d’un pasteur également, un an plus tôt.

********************************

Les premières phrases

"Je suis recroquevillé sur l'étroite banquette de la cuisine. Incapable de dormir. En plein coeur de l'été les nuits sont trop claires et n'incitent pas au repos. La pendule en face de moi va bientôt sonner une heure."

*************************

Mildred Nilsson, la pasteure du petit village de Jukkasjärvi est retrouvée assassinée, pendue à l'orgue de l'église. Nous sommes dans le nord de la Suède non loin du cercle polaire, au début du mois de Septembre époque de l'année où le soleil ne se couche pas. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Mildred n'était pas appréciée de tous ses paroissiens. Féministe convaincue elle s'était mise à dos la presque totalité de la population masculine du village. Et en plus de pousser les femmes à s'émanciper, elle avait créé une association dont le but était de protéger une louve qui vivait dans les forêts avoisinantes, s'attirant ainsi les foudres des chasseurs. Trois mois après, les inspecteurs Sven Erick Stanalcke et Anna Maria Mella n'ont toujours pas avancé dans leur enquête. Pas de piste, pas d'indices et quant au mobile, il pouvait concerner à peu près tous les hommes de la paroisse, sans compter certaines de leurs épouses. C'est Rebecka Martinsson, une avocate, en arrêt maladie suite à une grave dépression, et originaire de la région, qui va se pencher sur l'affaire et tenter de découvrir le meurtrier.

Le Sang versé est le deuxième tome d'une série mettant en scène Rebecka, et comme je n'avais pas lu le premier, je me suis sentie un peu dépaysée au début du récit. En effet il est fait référence à plusieurs reprises aux événements qui se sont déroulés précédemment qui concernaient aussi un meurtre de pasteur et dans lesquels Rebecka avait une place importante. On comprend vite que c'est une femme brisée par ce qu'elle a vécu. Elle a du mal a reprendre pied dans la vie active malgré le fait que son cabinet continue à l'employer de temps en temps pour ne pas qu'elle s'isole trop. C'est du reste ce qui l'amène à Jukkasjärvi. Elle n'a pas l'intention de rester, juste de faire ce qu'on lui a demandé  : sommer le mari de Mildred de quitter le presbytère et récupérer les clefs, c'est tout. Mais elle se sent bien dans cet endroit et peu à peu, elle sympathise avec les habitants : Micke et Mimi les tenanciers du pub local, Lisa la mère de Mimi qui vit au milieu de ses chiens, Lars-Gunnar l'ancien policier et Nalle son fils handicapé mental. Certains aimaient Mildred, d'autres la détestaient, mais en les écoutant, Rebecka peut se faire une idée de qui elle était.

L'enquête est menée avec lenteur, mais quand on s'attaque à un thriller nordique, on s'y attend. L'auteur prend le temps de donner vie à  ses personnages, de les détailler ainsi que leur environnement. Jusqu'à consacrer certains des chapitres à la louve Gula Ben (pattes jaunes). Elle sait les rendre attachants, surtout Rebecka. J'ai quand même trouvé certaines longueurs, particulièrement dans les passages consacrés aux discussions des hommes d'église, mais cela ne m'a pas empêchée de lire avec beaucoup de plaisir ce thriller bien écrit, et d'être tenue en haleine par une intrigue bien menée.

En bref

Sans que ce soit un coup de coeur,  j'ai beaucoup apprécié ce thriller. Je conseille cependant à ceux qui voudraient le lire de commencer par le premier opus de la série : Horreur Boréale paru également chez FOLIO.

stars-10stars-5