HEURE

L'HEURE TROUBLE de Johan THEORIN - Traduction de Rémi CASSAIGNE - 2007 - Editions LE LIVRE DE POCHE 2011 - 531 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

À l’heure trouble avant la tombée de la nuit, un enfant disparaît sans laisser de trace dans les brouillards d’une petite île de la Baltique. Vingt ans plus tard, une de ses chaussures est mystérieusement adressée à son grand-père. Qui a intérêt à relancer l’affaire ? Pourquoi toutes les pistes mènent-elles à un criminel mort il y a longtemps ? Dans une oppressante atmosphère de huis-clos, une étrange histoire de deuil, d’oubli et de pardon, hantée par les ombres du passé.

******************************

Les premières phrases

Le mur de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon. Il n'arrivait à voir par-dessus qu'en se mettant sur la pointe des pieds dans ses sandales. Tout était gris et brumeux de l'autre côté. Le monde aurait pu finir là, devant lui, mais il savait que c'était le contraire - le monde commençait de l'autre côté du mur.

*****************************

En Septembre 1972, le petit Jens en vacances chez ses grands parents sur l'île d'Öland s'aventure en dehors du jardin familial et disparaît dans le brouillard.

Vingt ans après, Julia, sa mère n'a toujours pas fait son deuil. Malgré les recherches effectuées immédiatement dans l'île, on n'a jamais retrouvé trace de l'enfant. Bien que la police pense qu'il s'est noyé, Julia s'accroche à la pensée que son fils est vivant. Elle est devenue dépressive et pratiquement alcoolique. Maintenant, le mystère de cette disparition et fait presque partie des histoires qu'on se raconte le soir, entre chiens et loups, à l'heure trouble, Mais il y en a un qui n'a jamais abandonné l'espoir de savoir ce qui était arrivé à Jens et qui mène l'enquête à sa façon. C'est Gerlof son grand père. Il vit toujours sur l'île, mais maintenant âgé et diminué physiquement il s'est installé dans une maison de retraite. Le jour où il reçoit une petite sandale par la poste, il ne prévient pas la police, il demande à Julia de le rejoindre sur Öland. Gerlof connaît tout le monde sur l'île et sait l'histoire de chacun. Dans ces régions froides et brumeuses du Nord, les énigmes mettent souvent très longtemps à s'éclaircir, mais un jour ou l'autre la vérité remonte au grand jour. Gerlof va peu à peu exposer à Julia ses soupçons et ses doutes, fruits de ses recherches. Cependant, toutes les pistes évoquées tournent autour d'un même homme, mauvais et violent, Nils Kant. Or celui-ci est mort  bien avant la disparition de Jens. Pour preuve : sa tombe dans le cimetière du village. Mais certains racontent que Nils Kant ne serait peut être pas si mort que ça.....

Voici un thriller comme je les aime, avec un vrai cadre, une vraie histoire en dehors de l'intrigue. C'est d'abord l'histoire de Gerlof et de ses deux filles ; surtout de Julia qu'il ne voit presque plus depuis vingt ans parcequ'elle s'est repliée sur elle-même et appréhende tout ce qui peut lui rappeler Jens. C'est aussi l'histoire de toute une communauté : celle qui peuple l'île suédoise d'Öland. L'auteur alterne les chapitres racontant l'évolution de l'enquête menée par Gerlof et ceux décrivant l'histoire de Nils Kant, et à travers elle celle de toute l'île, le passé des différents protagonistes. L'auteur nous livre une analyse psychologique très fouillée de ses deux principaux personnages et a su bien rendre l'atmosphère sombre, froide et triste de cette île à l'approche de l'hiver, alors qu'elle est désertée par les touristes. Le dénouement arrive tout en douceur et ce n'est qu'à la fin qu'on sait exactement ce qui est arrivé à Jens.

En bref

Un très bon thriller. A recommander aux amateurs de polars nordiques.

stars-10stars-8