charly

CHARLY 9 de Jean TEULE - 2011 - Editions JULLIARD - 232 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Charles IX fut de tous nos rois de France l 'un des plus calamiteux.
A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint Barthélemy qui épouvanta l' Europe entière. Abasourdi par l 'énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.
Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.
Pourtant, il avait un bon fond.

*****************************

Les premières phrases

Un mort ?

Un gentil garçon semblant à peine sorti de l'adolescence - il vient d'avoir vingt deux ans - écarquille ses grads yeux :

Quoi ? Vouloir que j'ordonne, pour cette nuit, l'assassinat d'un convalescent surpris en plein sommeil ? Mais vous n'y pensez pas ma mère !

*************************

J'aime beaucoup les romans historiques et j'aime beaucoup la verve de Jean Teulé. Deux bonnes raisons pour ne pas passer à côté de ce livre. Dans Charly 9, l'auteur nous livre sa vision un peu décalée de la fin du règne de ce jeune roi : la période qui suit le massacre de la Saint Barthélémy, jusqu'à sa mort tragique à peine deux ans après. Comme à son habitude, Teulé s'appuie ici sur l'Histoire pour nous raconter une histoire. Autrement dit, à part les grandes lignes et les personnages principaux, il est probable qu'une grande partie de ce qu'il a écrit est sortie de son imagination

Charles IX n'aurait jamais du être roi. En effet le trône revenait à son frère aîné, mais celui-ci est mort jeune comme beaucoup des enfants de Catherine de Médicis. C'est un garçon faible autant de corps que d'esprit, et surtout il a le malheur d'avoir un entourage particulièrement nuisible. Entre sa mère, manipulatrice, empoisonneuse à l'occasion, son frère Henri qui n'a qu'une idée : lui ravir son trône et sa soeur Isabelle qui parait un peu dérangée, ce n'est pas étonnant qu'il n'arrive pas à trouver sa place et à s'affirmer. Si bien que lorsque sa mère Catherine de Médicis le harcèle jusqu'à le persuader de signer le massacre de la Saint Barthélémy durant lequel 200 huguenots devront être exécutés, il est très surpris de s'apercevoir qu'en fait ce sont plusieurs milliers de personnes qui ont été massacrées. Est-ce que ce sont tous ces morts et la culpabilité qu'il a ressenti devant sa trahison qui l'ont mené au bord de la folie ? Toujours est-il qu'à partir de cet événement, rien ne sera plus pareil pour Charly. Les cadavres que charrie la Seine, rougie de sang, le hantent. Il va complètement perdre les pédales, chasser le cerf jusque dans les couloirs du Louvre et attaquer les espionnes de sa mère à l'arbalète. Son règne sera calamiteux du début à la fin. Jusqu'à la cérémonie organisée lors de ses funérailles qui dégénérera en tuerie.

Jean Teulé s'est délecté à nous décrire ce pauvre petit roi et son entourage. Tous en prennent pour leur grade : Catherine de Médicis perverse, despotique, manipulatrice ; son fils Henri III ( "mes chers yeux"), frère cadet de Charles, couvert de colifichets et de rubans, entouré de ses Mignons, le seul de ses fils qu'elle aime vraiment, sa fille Marguerite qui se promène avec la tête de son amant dans un bocal rempli d'alcool. Seule la reine Elisabeth, l'épouse de Charly, aimante et discrète, trouve grâce aux yeux de l'auteur.

Encore une fois, je me suis régalée avec cette lecture. Comme pour ses précédents ouvrages, l'humour noir, la verve, la plume truculente de Jean Teulé m'ont enchantée.

En Bref

Un bon roman basé sur des faits historiques, et qui met en avant l'absurdité des guerres générées par les différences -ici les religions- et qui engendrent de véritables bains de sang.

 

stars-10stars-7

 

Challenge les couleurs de l'été

couleurs

Challenge Petit Bac 2016 : Prénom

Petit bac