Idée

UNE AUTRE IDEE DU SILENCE de Robyn CADWALLADER - Traduction de Perrine CHAMBON et Arnaud BAIGNOT - 2015 - Editions DENOEL - 392 pages

Ce qu'en dit l'éditeur

Angleterre, 1255. À seulement dix-sept ans, Sarah décide de devenir anachorète. Dévouée à Dieu, elle vivra recluse dans une petite cellule mesurant neuf pas sur sept à côté de l’église du village. Fuyant le deuil de sa sœur adorée, morte en couches, et la pression d’un mariage imposé, elle choisit de renoncer au monde – à ses dangers, ses désirs et ses tentations – pour se tourner vers une vie de prière. Mais petit à petit elle comprend que les murs épais de sa cellule ne pourront la protéger du monde extérieur. Une autre idée du silence raconte l’histoire intemporelle d’une femme rebelle, prête à des sacrifices inimaginables pour se libérer des chaînes de la société. Elle enchante et hante le lecteur jusqu’à la dernière page.

**********************************

Les premières phrases

J'avais toujours voulu être jongleur, faire des acrobaties, me jeter dans le vide puis, rien qu'avec mes bras et mes jambes, retomber par terre sans me faire mal. Un acrobate n'est pas un oiseau, mais il est le seul à pouvoir être libre dans les airs. A pouvoir voler comme un ange.

***********************************

Une Autre Idée du Silence nous emmène en Angleterre en l'an 1255. Sarah, dix sept ans, fille d'un riche drapier décide de consacrer sa vie à la prière en tant que recluse. Enfermée dans une cellule adossée à l'église du village, elle va passer ses journées et parfois ses nuits à prier et à lire sa "règle" contenant les instructions qu'elle doit suivre. Ses servantes lui passent ses repas par une fenêtre qui communique avec leur logis. Ce sont les seules personnes qu'elle pourra voir. Les autres : son confesseur, et les femmes du village qui viendront lui demander conseil, elle leur parle derrière un rideau noir qui cache une petite ouverture. A part les ecclésiastiques, aucun homme n'est autorisé à lui rendre visite. Elle prend rapidement conscience que ce n'est pas la piété qui lui a inspiré cette réclusion. Elle vient de perdre sa soeur morte en couches, et peine à faire son deuil. De plus le fils du seigneur local, un homme violent et retors la poursuit de ses avances. C'est pour échapper à cet homme et à ses propres souvenirs qu'elle a pris la décision de se couper du monde, mais ni l'un ni les autres ne la laisseront en paix.....

C'est Sarah qui raconte au jour le jour sa vie de recluse, ses efforts pour se tenir à la prière, le contact du sol froid et humide sur ses jambes quand elle s'agenouille, les tentations qui l'assaillent, le jeûne pour mortifier son corps parfois jusqu'à l'évanouissement, le froid glacial l'hiver, la semi -obscurité dans laquelle la petite pièce est plongée tout au long de l'année. Les souvenirs des jours heureux avec sa mère, sa soeur viennent la hanter. Elle est considérée comme une sainte par les villageois. Elle est leur fierté et quelques femmes viennent parfois lui demander conseil : l'une est battue par son mari, l'autre se fait du souci pour son enfant. Que leur répondre, elle qui n'a pratiquement pas vécu ?

J'ai beaucoup aimé ce roman. Je trouve la période du Moyen Âge passionnante et le thèmes des recluses est assez peu répandu dans la littérature. En toile de fond, on en apprend beaucoup sur la vie, les moeurs de cette époque, sur le clergé et la vie religieuse. Mais Une Autre Idée du Silence n'est pas un roman historique, c'est simplement l'histoire d'une très jeune fille qui n'aspire qu'à être libre. Libre de ne pas céder aux avances des hommes, de refuser la maternité pour ne pas subir le même sort que sa soeur, simplement libre d'échapper à sa condition de femme. Et pour gagner sa liberté, elle a choisi la réclusion.

En bref

Un roman très documenté, passionnant et émouvant à la fois.

Un grand merci aux Editions Denoël

 

stars-10stars-6

 

Cette lecture entre dans le cadre du challenge PETIT BAC 2015 - Musique 3

petit bac