CERCLE

LE CERCLE DE FARTHING de Jo WALTON - Traduction de Luc CARISSIMO - Février 2015 - Editions DENOEL - 352 pages

Quatrième de couverture

Huit ans après que «la paix dans l'honneur» a été signée entre l'Angleterre et l'Allemagne, les membres du groupe de Farthing, à l'origine de l'éviction de Churchill et du traité qui a suivi, fin 1941, se réunissent au domaine Eversley pour le week-end. Bien qu'elle se soit mariée avec un Juif, ce qui lui vaut d'habitude d'être tenue à l'écart, Lucy Kahn, née Eversley, fait partie des invités. Les festivités sont vite interrompues par le meurtre de Sir James Thirkie, le principal artisan de la paix avec Adolf Hitler. Sur son cadavre a été laissée en évidence l'étoile jaune de David Kahn. Un meurtre a eu lieu à Farthing et un coupable tout désigné se trouvait sur les lieux du crime. Convaincue de l'innocence de son mari, Lucy trouvera dans le policier chargé de l'enquête, Peter Antony Carmichael, un allié. Mais pourront-ils ensemble infléchir la trajectoire d'un Empire britannique près de verser dans la folie et la haine?

*********************************

LE CERCLE DE FARTHING est le premier volet paru en France, d'une trilogie intitulée "Le Subtil Changement". C'est un roman policier dont l'intrigue se situe en 1949 dans un monde qui est le nôtre mais qui n'a pas évolué dans la même réalité. Dans celle du CERCLE DE FARTHING, la guerre n'est pas finie, Hitler est toujours en vie, à la tête de l'Allemagne nazie qui se bat avec acharnement sur le flanc russe. Huit ans auparavant, Churchill ayant été écarté du gouvernement, une "paix dans l'honneur" a été signée entre l'Allemagne et l'Angleterre, garantissant une paix durable à cette dernière. Le récit commence lors d'un week end au château de Farthing où se réunissent les artisans anglais de ce traité et leurs familles. Il y a là les maîtres des lieux : Lord Eversley et son épouse, leur fille Lucy et son mari David Kahn un juif ; leur récent mariage avait fait scandale dans cette Angleterre en proie à une montée d'antisémitisme. Sont présents aussi d'éminents membres du gouvernement, leurs épouses, et bien sûr leurs domestiques. Quand Sir James Thirkie, le principal artisan de la paix est retrouvé mort au matin, un poignard planté dans le coeur, une étoile jaune posée sur la poitrine, c'est tout naturellement David Kahn qui est soupçonné et l'inspecteur Carmichael est envoyé sur les lieux par Scotland Yard. Celui-ci va mener son enquête sans se fier ni aux apparences ni aux préjugés et malgré les pressions qu'il subit de la part de sa hiérarchie.

Il y a deux narrateurs dans ce récit : Lucy Kahn et l'inspecteur Carmichael. Lucy est une jeune femme intelligente, indépendante, elle a la tête sur les épaules mais elle a du mal à accepter le mépris que ses parents et leurs amis montrent ouvertement à l'encontre de son mari. Elle est persuadée qu'il est innocent et, assignée à résidence au château de Farthing comme tous les autres, elle mène son enquête sur place. Carmichael, lui, est un policier intègre, consciencieux et surtout les ficelles employées pour démontrer la culpabilité de David lui paraissent bien grosses. C'est à travers ces deux personnages qu'on fait la connaissance des autres protagonistes, qu'on découvre leurs caractères, leurs machinations, leurs complots et leurs vilains petits secrets. Jo Walton réussit à merveille à nous dépeindre tous ces personnages et leurs faces cachées mais aussi à nous faire ressentir l'ambiance délétère qui règne dans ce huis-clos. Sa plume est à la fois sensible et efficace. L'enquête et le suspense sont menés de manière classique, un peu à la manière d'Agatha Christie.

En bref

LE CERCLE DE FARTHING est un bon roman policier sur fond d'uchronie. J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteure, l'ambiance très "british", l'intrigue, mais aussi les thèmes qu'elle aborde dans ce récit : la place de la femme dans la société, l'antisémitisme, la différence entre les classes sociales. Par contre j'ai moins aimé l'importance qu'elle donne aux orientations sexuelles des personnages, ce qui à part  pour un ou deux, n'apporte rien au récit.

Un grand merci aux Editions DENOEL.

stars-10stars-3

"Vous vous êtes mariée hors de cette famille et vous ne pouvez pas vous attendre à conserver les privilèges attachés à votre naissance maintenant que vous avez épousé un youpin." P.260

"Eh bien donc, Mrs Kahn, avez-vous une demande particulière à formuler pour les courses que je vais faire à Winchester ? Je n'ai pas l'habitude de pourvoir aux besoins des youpins, veuillez donc me préciser ce qu'ils peuvent être." P.261

Lu dans le cadre du challenge ABC 2015 - lettre W

ABC2015