140

DOSSIER BENTON de Patricia CORNWELL - Traduction de Hélène NARBONNE- 2001 -Editions FRANCE LOISIRS- 551 Pages

Quatrième de couverture

 Kay Scarpetta se remet à peine de l'attaque d'un monstrueux serial killer, Jean-Baptiste Chandonne. Le tueur vient d'être arrêté, mais le cauchemar n'est pas terminé pour autant. Car, de victime, Kay risque de se retrouver sur le banc des accusés. Qui est derrière cette machination ? Avec l'aide de Lucy et de Pete Marino, Kay découvre que tout la ramène à un passé qu'elle tente désespérément d'oublier : la mort de son amant, Benton Wesley.    

*********************************************************

DOSSIER BENTON est le 11ème tome des enquêtes de Kay Scarpetta. Je suis une grande fan de Patricia CORNWELL, ou plutôt de son enquêtrice favorite, et régulièrement je ressent le besoin de me plonger dans un de ses livres- ou plutôt de me replonger, puisque j'ai déjà lu une partie de son oeuvre.

En général les enquêtes de Kay Scarpetta peuvent se lire dans le désordre. DOSSIER BENTON est une exception : c'est la suite directe de CADAVRE X. Si vous n'avez pas lu le premier vous risquez de ne pas comprendre grand chose au second. Dans cet ouvrage Kay Scarpetta se retrouve dans une position délicate, piègée par le "Loup garou", le tueur démoniaque Jean Baptiste Chandonne. Les événements récents relatés dans CADAVRE X l'ont complétement déstabilisée et elle n'arrive toujours pas à se remettre de la disparition de son amant Benton Wesley. En plus de cela, une enquête de police la chasse de chez elle et elle doit se réfugier chez son amie la psychiatre Anna Zenner. Soupçonnée du pire, il semble que personne ne veuille croire à son innocence et elle doit lutter pour garder la tête hors de l'eau.

Je dois dire que toute la première partie du livre m'a profondément ennuyée : Anna Zenner entreprend une sorte de psychanalyse de Kay Scarpetta et celle-ci se met à nu, laissant ses sentiments et ses émotions remonter à la surface, mais c'est long....confus. On apprend un peu plus loin dans le livre le pourquoi de ces entretiens qui certes ont leur importance dans l'histoire, mais personnellement cela ne m'a pas appris grand chose et m'a vite lassée. Heureusement la deuxième partie est un peu plus animée, mais Kay blessée et tourmentée laisse de côté son rôle de médecin légiste et par là même d'enquêtrice et la fin du livre que j'ai trouvée un peu catapultée, presque baclée, m'a laissée dubitative... Comme si l'auteure décidait tout d'un coup qu'il était temps de terminer cette histoire et qu'il lui fallait trouver une fin qui tienne à peu près debout.

Dans ce tome, parmi les personnages principaux, il n'est pratiquement question que de Kay Scarpetta ; Lucy est presque absente, Marino ne fait que de brèves apparitions et se montre sous son plus mauvais jour. Par contre c'est Jaime Berger, la procureure venue de New York qui mène la danse, et Anna Zenner y tient un rôle assez important.

Je ne m'avoue quand même pas vaincue par cette lecture décevante et je vais continuer avec le tome suivant : BATON ROUGE.

DOSSIER BENTON : Une lecture a conseiller uniquement aux inconditionnels de Patricia CORNWELL.

NOTE : 5.5/10                                    Challenge-des-globe-readers-1